sigla spp

Le Service de Protection et de Garde

Roumanie, Bucarest, 5ème, Palais du Parlement, Corps B3,
1-3, rue 13 Septembre, Cod postal 050711
Téléphone 021 - 408.10.21; 021 - 408.13.20;
Fax 021 - 408.11.01;
E-mail: relatii_publice@spp.ro

Missions internes

Les personnes qui ont le droit de bénéficier de protection et les bâtiments dont la garde est assurée par le Service de Protection et de Garde sont établis par règlement du Conseil Suprême de Défense de la Roumanie.

Le Service de Protection et de Garde peut augmenter, dans la limite des effectifs approuvés, les forces et les moyens destinés par la loi à la protection des hautes personnalités étrangères, pendant leur séjour en Roumanie, à leur demande, les frais étant à leur charge.

Le Service de Protection et de Garde peut assurer la protection des dirigeants et des ex-dirigeants, au surplus de ceux établis par décision du Conseil Suprême de Défense de la Roumanie, à leur demande, les frais étant à leur charge, avec l’avis du Conseil Suprême de Défense de la Roumanie, ainsi que la protection d’autres personnes dans les mêmes conditions.

Missions ONU

Depuis 2004, le Département de la Sûreté et de la Sécurité a signé un Mémorandum avec le Service de Protection et de Garde afin que celui-ci assure la protection des hautes personnalités de l’O.N.U. qui déploient leur activité dans les théâtres d’opération de Soudan et d’Afghanistan.

C’est au Soudan qu’a débuté la première mission du Service de Protection et de Garde, en 2004, quand on a envoyé dans le théâtre d’opérations 11 militaires. Ceux-ci avaient comme mission d’assurer la protection des hautes personnalités de l’O.N.U. qui se trouvaient en mission diplomatique au Soudan.

Dès lors, le Service de Protection et de Garde a envoyé 25 équipes de protection des hautes personnalités de l’O.N.U., 300 militaires du Service de Protection et de Garde ayant exécuté jusqu’à présent des missions dans les théâtres d’opérations de Soudan, Afghanistan et Siria.

A présent, 36 militaires du Service de Protection et de Garde déploient des missions de protection dans les pays sous-mentionnés.

Afghanistan – depuis 2005 et jusqu’à présent, le Service de Protection et de Garde a envoyé dix équipes de 12 militaires chacune, qui ont accompli des missions de protection des hautes personnalités dans ce pays.

Dans l’intervalle juin-septembre 2009, dans le contexte de l’organisation des élections présidentielles d’Afghanistan, le Secrétaire General de l’ONU a adressé au Président de la Roumanie la sollicitation officielle de supplémenter les effectifs du Service de Protection et de Garde, de sorte que, pendant leur déroulement, deux équipes de protection du Service de Protection et de Garde ont déployé leur activité en Afghanistan, respectivement 24 militaires de notre institution.

Soudan depuis 2004 et jusqu’à présent, quatorze équipes de protection ont déployé des missions dans ce pays. Ainsi, dans l’intervalle 2004 – 2006 une équipe formée par neuf militaires du Service de Protection et de Garde a exécuté des missions de protection dans cette région, leur nombre augmentant à 12 personnes dans l’intervalle 2006 – 2007. Les officiels de l’ONU ont sollicité en 2007 de supplémenter les équipes de protection dans ce pays, de sorte que le nombre de militaires du Service de Protection et de Garde s’est étendu à deux équipes de 12 personnes, qui ont déployé annuellement des missions à Khartoum et à Darfour.

Les équipes du Service de Protection et de Garde envoyées en mission ont accompli chaque fois leurs taches avec succès, de sorte que les dignitaires se trouvant sous leur protection ont réussi à déployer leur activité dans des conditions optimales, dans les unes des plus dangereuses et provocatrices régions du monde

A la fin de chaque mission, les officiels de l’ONU ont remercié les officiels de la Roumanie et la direction du Service de Protection et de Garde pour la responsabilité et le professionnalisme des militaires chargés d’assurer leur protection.

Missions OTAN

Le Sommet de l’Alliance Nord Atlantique a été le plus important événement politique de 2008, qui a attiré l’attention du monde entier sur la Roumanie. Comptant au total une participation d’environ 4.000 délégués et plus de 10.000 journalistes, l’organisation et le déroulement de cette réunion ont exigé les plus complexes mesures de sécurité et administratives jamais mises en place dans notre pays.

Pendant le Sommet de l’OTAN, environ 35.000 personnes du Ministère de la Défense, du Ministère de l’Intérieur, du Service de Protection et de Garde, du Service Roumain de Renseignements, du Service de Renseignements Extérieurs ont assuré les mesures de protection et de sûreté pour le déroulement dans les meilleures conditions de l’événement.

Le directeur de l’Office de Sécurité de l’OTAN, Michael Turner Evanoff, a déclaré à la fin de l’événement que le Sommet de Bucarest a été un succès en ce qui concerne le système de sécurité et il a assuré que le grand nombre des forces d’ordre mises en place a été normal pour une rencontre d’une telle envergure. Evanoff a soutenu que c’est probablement le plus réussi sommet qu’il a vu dans ses 23 ans de carrière et il a apprécié les autorités roumaines pour la très bonne organisation concernant le système de sécurité. „Le succès de ce sommet situe la Roumanie sur la carte”, a déclaré l’officiel de l’OTAN à la fin des déclarations de presse.

D’ailleurs, l’organisation des mesures de sécurité du Sommet de l’OTAN, sous la coordination du Service de Protection et de Garde, a produit ses bénéfices au début de l’année 2009 sous la forme d’échanges d’expérience réalisés avec des homologues d’Allemagne et de France, pays qui ont été les hôtes des travaux de l’édition de cette année du Sommet de l’OTAN.